Massage bébé

Le toucher est le premier sens qui se développe in utero, dès la huitième semaine.

Le toucher est aussi un besoin fondamental pour le bébé. Dès la première seconde de vie extra-utérine, le peau à peau aide le nouveau-né, entre autres, à réguler sa température et à se sentir en sécurité.

Ensuite, le toucher est essentiel pour le développement du cerveau tout au long de la vie !
L’anthropologue Ashley Montagu, dans son livre « La peau et le toucher, un premier langage » affirme ceci : « Les humains ne peuvent survivre sans le toucher, c’est un besoin fondamental ».

Ce n’est pas un hasard si le massage fait partie des médecines traditionnelles et même moderne ! Il semblerait qu’Hippocrate ait écrit un traité sur les frictions, dont on a retrouvé des traces dans des écrits plus récents.


Le massage :

– permet au bébé de ressentir la forme et les limites de son corps ;

– favorise le lien parent-enfant ;

– stimule la sécrétion d’ocytocine (l’hormone « de l’amour ») ;

– soulage les maux de ventre ;

– améliore le sommeil ;

– etc.

De plus, c’est un moyen simple de passer un moment détente, en connexion avec son enfant et d’apprendre à mieux le connaître.

Le massage que je vous propose de découvrir s’inspire de la tradition ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). En Inde, les bébés sont massés dès leur premier jour de vie, depuis la nuit des temps.

En individuel ou en atelier collectif (3 bébés max.), je vous invite à voyager à travers les bienfaits du toucher et les bases du portage à bras, le tout complété par un protocole précis de gestes et mouvements que vous pourrez reproduire à la maison.

Précisions :
C’est vous qui massez votre bébé pendant la ou les séances.

Ne vous inquiétez pas pour la disponibilité de votre bébé, un poupon de massage est prévu pour vous permettre de vous entraîner dans le cas où votre enfant ne serait pas disponible ou partant.